Miamitudes

Rāmen et compagnie.

A Paris c’est la semaine du râmen dans les restaurants Japonais (15 rue des Petits Champs) .. si vous y allez, vous pourrez déguster des spécialités de râmen (10euros seulement) préparées par de grands chefs ! (De quoi vous désintoxiquer des râmen en sachet  ..:) )

Si vous êtes proche de Paris cette semaine ou si par chance vous vous y baladez cliquez donc ici pour plus d’infos!

Personnellement je ne pense pas aller à Paris, bien que cette idée de dégustation de râmen me donne l’eau à la bouche…Du coup je me suis dit que j’allais vous proposer des petites idées recettes pour des délicieuses râmen vite faites! (puis ça rime en plus.. ) Avant les recettes, voici un peu de blabla :

Qu’est ce que le râmen ?? La plupart d’entre nous ne connaissent cette fameuse soupe de nouilles que depuis l’arrivée d’animés ou de mangas dans lesquels on peut souvent voir le héros s’envoyer un énorme bol de soupe de nouilles garni de petites choses en spirales..(je ne citerai aucun nom de manga)  🙂  Et bien oui, il s’agit bien de soupe (ou plutôt de bouillon) plus ou moins riche, épais, trouble ou clair selon les régions et de nouilles, bien sûr, elles aussi d’épaisseur et de texture différente selon la région. (Plus d’infos sur les régions du Japon et les râmen s’y rapportant  par ici )

Ramen issu d'un manga bien connu Pour obtenir un bon râmen, la qualité et le soin apporté au bouillon est capital. Certains chefs spécialisés préparent leurs bouillons la veille et proposent des recettes typiques de la région agrémentées parfois de leur touche personnelle. Ces bouillons, fierté du chef, seront réalisés à base d’algues,de sauce soja, de bonite, à base de miso, de sésame, ou simplement à base de carcasse et d’os, selon la richesse et la texture souhaitée.

Les râmen sont définis et classés selon leur type de bouillon. On peu distinguer quatre familles  : les râmen à base de bouillon à la sauce soja, ceux à base d’os, ceux à base de sel et ceux à base de miso..

Il en est de même pour les nouilles, d’épaisseur, de forme et de tendreté variable selon la région, mais toujours de première qualité si pas faites maison.

La garniture sera quant à elle très variable également : produits de la mer comme des algues, du kamaboko (pâté à base de poisson parfois coloré pour être un peu kawaii), des demi œufs (avec le jaune encore un peu coulant) ou des morceaux de viande tendres et juteux (ou gras et moelleux *bave*) et des légumes mijotés. Le plus souvent on trouvera des « combo algues et viande » avec quelques légumes et du tofu, le tout saupoudré de sésame grillé et/ou de ciboule.

Ramen de Ponyo  :)

Ramen de Ponyo 🙂

Le seul vrai restaurant japonais servant des râmen dans Bruxelles est le bien connu Yamato : minuscule restaurant qui ne désempli jamais, situé rue Francart  à Ixelles. J’y suis allée il y a longtemps et j’en garde un souvenir de mets de qualité sans chichis à prix raisonnable (je n’y avais pas commandé de râmen car j’avais pris un menu bentô). Je pense bien y retourner cette semaine pour les râmen (oui je ferai ma « Bruxelles Ramen Week » dans mon coin) et je vous raconterai tout ça dans un post improvisé 🙂

Au Japon les restaurants sont spécialisés : restos de nouilles, sushi bars, établissement servant uniquement des currys, izakaya,..Disons qu’ici lorsqu’un restaurant japonais (ou à tendance japonaise) ouvre ses portes, c’est vraiment pour présenter le plus possible de plats afin de plaire à un plus grand nombre de clients.

Pour les fans de nouilles fraîches je vous donne rendez vous « Au Bon Bol  » dans le centre, un des seuls restaurants vraiment spécialisé, où l’on peut voir les cuistots préparer les nouilles à la main. Ceux qui connaissent me diront « hey, mais c’est un restaurant chinois! » et bien oui, mais il faut savoir que le râmen est chinois à l’origine, il n’a été introduit au Japon qu’au début du 20eme siècle (et toc!) de plus, leurs soupes de nouilles sont vraiment agréables et abordables.

Bien sûr vous n’y trouverez pas de garniture à base d’algues ni de bouillon au miso et au kombu,  mais plutôt du canard laqué, du sésame,des oignons verts, du porc (laqué aussi parce que c’est trop bon d’abord) et du bambou, mais cela reste pour moi un bon niveau de soupe de nouilles fraîches que je classe volontiers dans la catégorie des râmen. A déguster en faisant plein de bruits de « slurrrp » !!

Shluuuurrrpp!!

Shluuuurrrpp!!

 

– Yamato : 11 Rue Francart 1050 Ixelles (Porte de Namur)

– Au Bon Bol :  9 Rue P.Devaux , 1000 Bruxelles (Bourse)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *